Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lila MAGGIO.

 

Auteure - Parolière,

Chroniqueuse musicale pour le webzine BULLE DE ZIC,

Accompagnement et promotion artistique.

 

.....

 

Merci à tous ceux qui viendront poser leur regard, leur temps et leur curiosité chez moi.

 

En espérant que le voyage parmi mes mots vous soit agréable...

 

 

Musicalement,
Lila.

 

Contact / Web

 

Contact : lilamaggio@yahoo.fr

 

 

 

 

@lilamaggio sur Twitter :

 

Follow lilamaggio on Twitter

 

 

http://www.themarysue.com/wp-content/uploads/2013/01/tumblr.jpg

 

 

http://tedxplaceducapitole.com/wp-content/uploads/2012/01/Scoopit.png

 

 

 

YouTube.gif

 

25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 18:04
Mes textes et mes chroniques sur mon nouveau site officiel : www.lilamaggio.com
Mes textes et mes chroniques sur mon nouveau site officiel : www.lilamaggio.com

Retrouvez désormais mes textes et chroniques sur mon nouveau Site Officiel : www.lilamaggio.com.

Bienvenue et bonne lecture à tous !

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans De vous à moi
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 00:14
Nouveau site internet le 25/05/2015.

Nouveau site internet le 25/05/2015.

Rendez-vous lundi, pour l'ouverture de mon nouveau site internet où vous pourrez retrouver l'ensemble de mes écrits et chroniques.

Lila.

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans De vous à moi
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 16:08

Souvent ceux qui pensent avoir fait se trouvent à recommencer.

Jacques Amiot

Repost 0
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 12:58

Elle dit j'imagine des musiques qui se dansent, pour toi
Elle dit j'imagine des mots dans le silence, pour toi
Des jours et des nuits où la vie recommence, comme ça
Encore une fois...
Et on démarre une autre histoire
Et on démarre une autre histoire
Mais ça c'est une autre histoire...
Et on prend un nouveau départ
En laissant faire le hasard
C'est une autre histoire...

Gérard BLANC, une autre histoire

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans De vous à moi
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 13:09

 

Ce matin au réveil ne subsistaient en moi que l’incompréhension, le dégoût, la tristesse, le choc, la consternation, la nausée. L’envie de se dire que ce n’était qu’un vilain cauchemar aussi. Il n’en est rien. Cet effroyable 7 janvier 2015 a bel et bien existé. Des larmes de sang qui resteront à jamais.

Je vois multitude de témoignages, de dessins, de caricatures, des vagues de soutien, de solidarité, de détresse, de connus ou d’inconnus, s’accumuler. Et, j’ai mal. 

Comment une telle cruauté peut-elle exister ? Au nom de quoi, de qui, de quels droits ? Dans quel monde vit-on pour se rendre coupable d’une telle inhumanité ? 

Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, Maris, ces hommes morts pour des idées, pour des dessins. Un crayon. Une Kalachnikov… Que l’on soit lecteur ou non de Charlie Hebdo, ces hommes épris de liberté n’ont fait couler que l’encre de leurs crayons, de leur esprit, de leur réflexion, de leur insolence et de leur humour. Ces hommes qui à travers le dessin de leur liberté de penser défendaient la nôtre.

Je pense à ces caricaturistes, journalistes, chroniqueurs, ces policiers, à tous ces hommes et cette femme victimes de cette intolérable exécution. A leurs proches, leurs familles, leurs amis. Je suis Charlie. 

Je pense à tous ceux qui chaque jour se battent pour que la liberté de penser, la liberté d’expression et la tolérance puissent exister. Nous sommes tous Charlie. C’est leur liberté, notre liberté à tous qui vient d’être attaquée, foudroyée en son propre cœur.

N’oublions jamais d’être et de rester Charlie. Libre, clairvoyant, indépendant. Debout.
N’oublions jamais d’être et de rester humain, avant tout.

Humain, et respecteux des uns et des autres.

Je suis Charlie, comme vous tous. Aujourd’hui, je n’ai vraiment pas le cœur à rire.

 ‪#‎JeSuisCharlie‬ (7.01.2015)

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans De vous à moi
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 00:39

 

All that we shared
Words, late at night
Did you forget them ?
I’m sitting here
Hope in my heart
Will you be back then?


Remember
How close we were
Where are you now ?
Together
So much stronger
Where are you gone ?
Remember
I need you so
Oh! I need you
Do you know how much i’m expecting you?


The path we made
Full of smiles, fears, and honesty
Disappearing in your silence
Making me feel bad
So many times feeling lonely
Why did you put so much distance ?


Remember
How close we were
Where are you now ?
Together
So much stronger
Where are you gone?
Remember
I need you so
Oh! I need you
Do you know how much i’m expecting you?

 

 

Just the lack of you and sadness
It’s my turn being down
Where are you gone?


I’m on my own
Sinking into loneliness
Where are you now ?


Memories are flying away
No one around...


Where are you now ?
Where are you gone ?
Where are you ?...


Remember
How close we were
Where are you gone ?
I need you so
Oh! I need you
Where are you now ?
I, I'm still waiting for you

 

 

Lila MAGGIO © Décembre 2014.

© All rights reserved

 

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans Textes
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 17:14

 

 

Demain, jeudi 13 novembre, aura lieu la finale du télé-crochet entièrement interactif de M6, RISING STAR. Une finale qui intervient avec deux semaines d’avance (la faute aux audiences qui n’ont cessé de baisser semaine après semaine) et qui verra s’affronter les 8 candidats encore en lice :

Larry Lynch, Arno Santamaria, Jordan Chevallier, Corentin Grevost, Ann-Shirley, Audrey Passani, Inaya et Mathieu Canaby.

 

M6 avait pourtant cherché à se démarquer et à étonner avec ce nouveau programme musical. Tout a été pensé et mis en œuvre pour que cette aventure télévisuelle soit un succès : belle scène live au cœur de la Cité du Cinéma,  conception d’un mur digital qui se lève grâce aux votes 100% gratuits et interactifs du public invité à soutenir leur(s) candidat(s) préféré(s) via l’application 6play ou le site Internet d’M6, omniprésence de @risingstar sur les réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Facebook), choix osé d’un jury éclectique et non conventionnel. M6 a tout fait pour surprendre, attiser la curiosité du spectateur et le rendre acteur de l’émission.

Tout… oui mais voilà, il faut bien l’avouer, la chaîne a complètement raté le lancement de son programme événement lors de sa première le 25 septembre dernier ; présentations trop longues des candidats, souvent même too much, au détriment des prestations live ; un jury qui n’avait pas encore trouvé ses marques et son équilibre ; une dynamique qui a peiné à prendre et qui a nui au programme. Un lancement raté donc, et des audiences qu’il devenait de fait difficile de redresser par la suite.

 

Pourtant, il faut le reconnaître, la chaîne a eu l’intelligence et la démarche de réagir vite, apportant des ajustements bénéfiques, améliorant la qualité de son programme au fil des semaines et des émissions. Il est donc d’autant plus regrettable que Rising Star n’ait pas réussi à s’installer.

D’une part l’émission est plutôt bien produite, les artistes se présentent sur une belle scène, dans des conditions live appréciables et appréciées.

D’autre part, le mur digital, dont on aurait pu douter du bon fonctionnement, a globalement tenu ses promesses. L’entière interactivité proposée par l’émission, bien qu’elle puisse avoir ses propres limites, et les votes 100% gratuits en sont également un point fort : soutenir ses favoris, être acteur du programme sans débourser un centime. Il fallait oser mettre en place un tel système et le promouvoir.

 

Enfin, et comme tout concours musical, le succès de l’émission se veut dépendant du jury et des artistes y participant. Et là encore, Rising Star a fait des choix plutôt audacieux.

M6 a d’abord eu la vraie bonne idée de miser sur un jury auquel personne n’aurait pensé. Qui serait allé chercher David Hallyday, lui par nature si discret, pour un télé-crochet ? Qui aurait misé sur la présence d’un artiste aussi atypique que Cali dans un programme musical diffusé en direct et en prime time sur la sixième chaîne ? M6 a tenté, M6 a osé. L’émission tient en la présence même de ces deux experts toute sa crédibilité et son intérêt. Un jury que viennent compléter Cathy Guetta, issue elle aussi d’un monde musical sous représenté en télévision, et de Morgan Serrano, patron de NRJ. 

Quant aux participants, si le télé-crochet ne réalise pas le casting parfait, il réussit cependant à trouver des candidats aux voix et aux univers variés. Suffisamment pour satisfaire un large public.

Les artistes se présentent sur scène avec pour seul argument à faire valoir, leur talent. Pas de décor, pas de tableau, pas d’artifice pour embellir leur prestation. Juste eux. Une chanson, les musiciens, leur voix et leur présence face au mur et aux téléspectateurs qu’il leur faut convaincre en quelques minutes.

 

Parmi les belles découvertes, Larry Lynch - favori du public - et sa voix de velours, Jordan Chevallier et son univers original et décalé, Audrey Passani, Fabien Incardona, ou encore Tanya Mitchell. Enorme plaisir de réentendre la voix d'Ahmed Mouici aussi. Sans oublier, la révélation du programme : Arno Santamaria, avec ses compositions personnelles et son incroyable capacité à émouvoir.

Oui, vous me direz que je ne suis pas objective. Il est vrai que je suis Arno depuis quelques années déjà. Je n’irai pas mentir ou feindre de le découvrir grâce à cette émission.

Mais voilà un artiste qui, à priori, n’aurai jamais pu entrer dans les codes des autres télé-crochets. Car c'est bien la présence de Cali parmi les experts qui d’un coup ouvre la porte à des artistes de son envergure et leur permet de trouver une place et une légitimité artistique dans un tel programme. Plus encore, combien de concours musicaux ont jusqu’ici laissé la possibilité aux participants de se présenter avec leurs propres compositions ? Une chance qu’Arno mais aussi les babys ont eu, et qui n’est que trop rarement autorisée dans ces concepts télévisuels. Sans doute, les participants de ces émissions sont-ils habituellement de (trop) jeunes artistes avec un beau potentiel, mais pas encore d’identité artistique propre…

 

Evidemment, il reste des problèmes techniques, des imperfections, les aléas du direct aussi.

Evidemment, si l’on ne mesure l’intérêt du programme qu’à ses courbes d’audience, on ne peut alors qu’admettre l’échec d’M6 qui n’aura pas réussi à faire mieux que ses homologues américain, anglais, russe ou allemand, malgré une sincère débauche d’énergie et de moyens.

Il n’en demeure pas moins que dans sa forme et dans son contenu, s’il ne réussit pas à concurrencer The Voice, maître incontesté en la matière, Rising Star ne démérite pas pour autant et a au moins eu le mérite d’essayer, d’oser proposer une nouvelle approche du télé-crochet.

Et, à Cali, aux compositions personnelles, aux 100 % gratuit et interactif, moi je vote Oui.

 

Bonne chance aux 8 finalistes qui disputeront cette vraie fausse finale demain, et qu’on se le dise :

« y’a qu’une façon pour que tourne la roue, debout ! ».

 

......

   

Lila M  © 12.11.2014.

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans Chroniques
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 17:19

 

Une histoire de bulles de musique...

EDITO / BULLE DE ZIC N°13.

 

Trois ans… trois ans déjà - et treize numéros - que BULLE DE ZIC s’emploie à vous faire découvrir de nouveaux artistes, venus de tous styles et de tous horizons.

Rock, pop-rock, reggae, lyrique, blues, folk, chansons à textes ou musiques endiablées… quelque soient leur identité et leur couleur musicale, l’équipe de BULLE DE ZIC n’a que pour seule ambition de partir à la découverte de ces talents méconnus, ou trop peu connus, et de vous faire plaisir en vous invitant à les découvrir à votre tour. De scènes en scènes, d’album en album, d’interview en festivals, nous n’avons de cesse que d’explorer la scène musicale actuelle, et de partir à la rencontre de ces artistes émergents 100% français au talent plus qu’évident.

Et si BULLE DE ZIC a su se faire une place au sein de vos multiples lectures, c’est aussi et certainement car nous avons pour exigence de mettre en lumière ces artistes dont on ne parle pas ailleurs, ou que trop peu ; ces artistes qui peinent à avoir la reconnaissance et la visibilité médiatique qu’ils méritent pourtant. C’est aussi à n’en pas douter car BULLE DE ZIC est d’abord et avant tout une histoire d’émotions et de passion... Des écrits de chroniqueurs dits « amateurs » qui n’ont que l’envie de vous donner envie, et le plaisir de partager avec vous leurs propres coups de cœur.

 

A l’initiative de ce projet, Gaëlle BONORA. La passion de la musique, l’amour des artistes, des créateurs d’émotions… l’envie d’accompagner leur route, de leur donner une place, une exposition, une vitrine pour parler de leur musique là où notre industrie musicale, de plus en plus formatée et fermée, ne leur en donne que trop peu… BULLE DE ZIC, un webzine de découvertes musicales que j’ai vu naître pour être de l’aventure depuis ses débuts ; un webzine que Gaëlle a créé seule et qui a su vous séduire au fil de ses numéros. Un magazine qui a su évoluer aussi, dans son style, son design, ses mises en pages pour vous être toujours de plus en plus agréable à lire. BULLE DE ZIC a grandi, l’équipe s’est agrandie, constituée de 12 personnes à ce jour, trouvant votre soutien croissant article après article, sous l’impulsion énergique et passionnée de sa rédactrice en chef.

 

Et si BULLE DE ZIC va perdurer et continuer de vous proposer des découvertes toujours aussi émouvantes et talentueuses les unes que les autres, je tiens par ces mots à saluer l’investissement et la passion fédératrice que Gaëlle a su insuffler à ce magazine. Notre rédactrice en chef s’en va, je tiens à lui souhaiter, au nom de toute l’équipe de BULLE DE ZIC, de vous aussi peut-être, pleine réussite dans ses futurs projets. Et que la musique continue de nous porter…

 

© Lila M.

 

-----

 

Edito du 13ème numéro du webzine musical BULLE DE ZIC, paru le 24 octobre 2014.

EDITO, BDZ #13. Octobre 2014.

EDITO, BDZ #13. Octobre 2014.

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans Chroniques
commenter cet article
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 14:16

 

Quand les sourires s’épuisent

Au fil des années qui passent

Quand les souvenirs défilent

Quand l’un des deux se fait las

Que l’un n’a pour seule envie que de changer de décor

Plus même la force de faire encore un effort

Dis,

Comment croire en ces promesses qui s’évaporent ?

Vouloir être de ces histoires que le temps dévore ?

 

Dis-moi que l’amour existe

Qu’être deux, ça en vaut la peine

Qu’il y a des églises

Pour abriter ceux qui s’aiment

Dis-moi que l’amour résiste

A tous vents et marées

Dis-moi si je persiste

Ce qu’il reste à espérer

De ces amours-là

De ces amours-là

 

Quand dix-sept ans s’écroulent

Sous le poids des années

Quand il ne reste plus

Qu’à tout conjuguer au passé

Que l’un n’a pour seule envie que de changer de chemin

Quand tout est à refaire, de s’être lâché la main

Dis,

Comment ne pas se dire qu’il y a toujours une fin ?

Vouloir avoir l’envie de construire un demain ?

 

 

Dis-moi que l’amour existe

Qu’être deux, ça en vaut la peine

Qu’il y a des églises

Pour abriter ceux qui s’aiment

Dis-moi que l’amour résiste

A tous vents et marées

Dis-moi si je persiste

Ce qu’il reste à espérer

De ces amours-là

De ces amours-là

 

Dis,

Dis-moi que l’amour existe

Dis-moi que l’amour résiste

A tous vents et marées

Et que dans ce jeu de pistes

Nous n’avons qu’à nous aimer

Toi, Moi

Dans cet amour-là

Toi, Moi

Dans cet amour-là

Toi, Moi

Dis-moi

 

 

    Lila MAGGIO © Juin 2014.

    © Tous droits reservés

 

Repost 0
Published by Lila MAGGIO. - dans Textes
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 11:28

 

 

Au commencement de l’histoire

Un instant qui fige mon être

Une présence, un regard

Et le temps, le temps s’arrête

 

Au tout début du tout début

Candeur d’un geste qui frôle

Mes yeux s’embuent, la peau émue

Posée, ta main sur mon épaule

 

Au regard d’un sourire en coin

D’un tendre charme au diapason,                                    

Un toi du moi qui nous étreint

A faire tomber l’hésitation

 

Au regard de nos yeux épris

Les voir s’attendrir et se plaire

De toi à moi je ne vois rien

De plus urgent à se faire

 

Au creux de la paume de ma main

Y déposer l’incertitude

De toi à moi, comme un écrin,

Te protéger de l’infortune

 

Au cœur de ton cœur incertain

Jusqu’à ensevelir le doute

Toi et moi sur le même chemin

D’une route sans déroutes

 

Puisque c’est toi

Puisque c’est nous

Puisque sans toi

Rien ne vaut le coup

 

Au coeur des failles et de l’humain

Jusqu’à en percer le mystère

Puisque l’on se comprend si bien

Là sous l’écorce… l’essentiel

 

Au cœur, nos cœurs enfin sereins

Ne plus retenir l’étincelle

De toi et moi, rien ne s’éteint

Là sous l’écorce… l’essentiel

 

Puisque c’est toi

Puisque c’est nous

Puisque sans toi

Rien ne vaut le coup

 

Puisque l’évidence, le lien

Là sous l’écorce… l’essentiel

 

                           - - -

 

Lila MAGGIO © Juin 2014.

© Tous droits reservés

 

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article