Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lila MAGGIO.

 

Auteure - Parolière,

Chroniqueuse musicale pour le webzine BULLE DE ZIC,

Accompagnement et promotion artistique.

 

.....

 

Merci à tous ceux qui viendront poser leur regard, leur temps et leur curiosité chez moi.

 

En espérant que le voyage parmi mes mots vous soit agréable...

 

 

Musicalement,
Lila.

 

Contact / Web

 

Contact : lilamaggio@yahoo.fr

 

 

 

 

@lilamaggio sur Twitter :

 

Follow lilamaggio on Twitter

 

 

http://www.themarysue.com/wp-content/uploads/2013/01/tumblr.jpg

 

 

http://tedxplaceducapitole.com/wp-content/uploads/2012/01/Scoopit.png

 

 

 

YouTube.gif

 

22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 17:48


Petite fille

Tu parles peu et pourtant

Tes yeux pétillent, tu rêves en grand

Tu ne poses pas beaucoup de questions

Mais tes silences en disent long

 

 

Petite fille

Tu es une grande solitaire

Ton cœur scintille mais reste un mystère

Tu gardes tout en toi, comme un secret

Dont tu ne veux rien dévoiler

 

 

Il t’en faudra du temps

Pour oser briser la glace

Pour casser cette carapace

Que tu as construit

Petit à petit

 

 

Petite fille

Tu te protèges à ta façon

En gardant toutes tes émotions

Tu ne montres qu’une partie de toi-même

Qui ne suffit pas à ceux qui t’aiment

 

 

Il t’en faudra du temps

Pour passer outre ta pudeur

Et pouvoir mettre à nu ton cœur

Pour oser te montrer

Avec tes doutes et tes excès

 

 

Il t’en faudra du temps

Pour oser lever le voile

Sur tes faiblesses et tes failles

Pour te mettre à découvert

Sans avoir peur de déplaire

 

 

Petite fille

Toi qui caches tout, tout le temps

Il t’en faudra bien du temps

Et du courage, ça va de soi

Pour tomber le masque que tu as

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:42

 

On a beau le dire à chaque fois

Et s’enfermer dans des promesses

« Tu es l’homme de ma vie, crois moi »

Est un parjure, un jour tout cesse

On n’peut jamais être sûr de rien

On fait quand même de notre mieux

On s’dit qu’cette fois tout ira bien

On se raccroche à nos mots bleus

On s’y accroche et c’est tant mieux

 

  

 

Des mots velours

Des mots d’amour

Tous ces mots si doux et si tendres

 

Des mots des yeux

Si silencieux

Que moi seul je sais comprendre

 

Des mots chantés

Ou murmurés

Même prononcés à voix basse

 

Des mots qui blessent

Des mots tristesse

Ces mots qui nous mettent face à face

 

Des mots, des rimes

Qui nous abîment

Mais qui nous rendent bien plus fort

 

Des mots câlins

Des mots chagrins

Qui nous prouvent qu’on s’aime encore

 



Ceux qui font mal

Ceux qui désarment

Et qui ne nous laissent pas indemne

 

Des mots salés

Qui font pleurer

Mais c’est aussi pour ça qu’on s’aime

 

Et certains soirs

Des mots d’espoir

Pour que du pire reste le meilleur

 

Comme une trêve

Des mots de rêve

Pour guérir tous les maux du cœur

 

 

Des mots qui plaisent

Qui nous caressent

Et qui effacent les douleurs

 

Des mots passion

Boules de frisson

Qui font chavirer nos deux coeurs

 

  

 

Quand tu me dis tous ces mots là

Je ne peux croire qu’en toi et moi.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:36

Je donne mes sourires

Pour sécher les pleurs

Et puis mes éclats de rire

Mon humour, ma douceur

Je donne ma tendresse

Tous ces instants sans importance

Ces petits riens, ces petits gestes

Qui sont tellement quand on y pense

Je donne sans jamais reprendre

Sans demander quoi que ce soit

Je donne sans rien attendre

Ni reconnaissance, ni tralala

 

Prenez tout ce que vous voulez

Tout ce qui vous intéresse

Mes forces et mes qualités

Mes déboires et mes faiblesses

 

Tout, tout donner

Parce que vivre, c’est partager

 

 

Je donne de mon temps

Et toute ma patience

Parfois même, à mes dépens

Comble de mon indulgence

Je pardonne les offenses

Les erreurs du passé

Et je donne ma confiance

A qui l’a mérité

Je t’ouvre mon cœur

Il n’y a qu’à demander

Contre un peu de chaleur

Je te donne mon amitié

 

Prends tout ce qui est en moi

Le pire comme le meilleur

Si ça peut au moins une fois

Te donner du baume au cœur

 

Tout, tout donner

Parce qu’aimer c’est partager

 

 

Je respecte les silences

Et les doutes qui t’habitent

Je cultive les différences

Tout ce qui en nous existe

Et je pose mon regard

A la fois tendre et complice

Je te livre mon histoire

Avec ses failles et ses vices

Je me donne entièrement

Car il n’y a rien à cacher

Je te donne mes sentiments

Mes folies et mes secrets

 

Prends en moi ce que tu veux

Je donne tout, même le moins bien

La flamme qui brille dans mes yeux

Mes peurs, mes rêves, mes chagrins

 

Tout, tout donner

Parce que vivre, c’est partager

 

Tout, tout donner

Tout donner

 

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:32

 

Le Droit de choisir

Entre souffrir et s’en aller

Le Droit de choisir

Quand notre heure est arrivée

Le Droit de pouvoir garder

Encore un peu de dignité

Laissez moi partir

Laissez moi partir en paix

 

Le Droit de choisir

Entre souffrir et s’en aller

Condamné à survivre

Ou reprendre sa liberté

Le Droit de poursuivre

A sa façon sa destinée

Laissez moi grandir

Laissez moi grandir de l’autre côté

 

Loin de vos sourires en peine

Las de vous faire endurer

Toutes ces douleurs certaines

Qui font ma vie brisée à jamais

Et puisqu’à défaut de mon corps,

Mon esprit, lui, est bel et bien sain

Ecoutez la voix de son cœur

Laissez lui prendre le chemin

Du paradis qui lui convient

 

 

Le Droit de choisir

Parce qu’hormis d’être loin de vous

Rien ne peut être pire

Que cette vie de profond dégoût

Le Droit de choisir

Mon tout dernier rendez-vous

Laissez moi partir

Pour un autre avenir sans vous

 

Le Droit de s’ouvrir

A son ultime vérité

Le Droit de choisir

Oh vous, si vous m’entendez

« Je viens juste vous demander

Le Droit de mourir »

 

 

Le Droit de mourir

C’est ma dernière volonté.

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:29

   La vie est belle

Et toi, tu ris

Y’a du soleil

Et tu revis

Un peu plus gaie jour après jour

Tu danses la vie et chantes l’amour

 

Tu sèches tes larmes

Pour des sourires

Tu ranges tes armes

Oublies le pire

Tu ne laisses rien gâcher tes nuits

La vie est belle pour toi aussi

 

Tous ces silences

Et ces trop-dits

Toutes ces offenses

Qui t’ont détruit

Tu les effaces peu à peu

Pour laisser place au mieux

 

La vie est belle

Et tu le sais

Y’a du soleil

Tu veux bronzer

Profiter de ces beaux matins

Qui sont à portée de tes mains

 

 

Toute la rancœur

Tu l’abandonnes

Ouvres ton cœur

Pour qu’il rayonne

Tu mords dans la vie à pleines dents

Savoures chaque minute, chaque instant

 

Tu te dis que

Rien ne vaut la vie

Et qu’elle est

Le plus beau des cris

Tu la choisis, tu préfères

Le bonheur aux blessures amères

 

La vie est belle

Tu l’as compris

Y’a du soleil

Et c’est ainsi

Tout le monde envie ta bonne humeur

Tu mets dans tes heures de la couleur

 

Et toutes tes pleurs

Sont sans effets

Toute la douleur

Elle disparaît

Quand tu te dis au fond de toi

« La vie est belle même pour moi »

La vie est belle et c’est comme ça

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:26

 

J’arpentais la rue

Perdue dans mes pensées

Je marchais sans but

Sans savoir où j’allais

 

Puis il est passé

A côté de moi

Me frôle, me bouscule

Et chamboule tout en moi

 

Une rencontre, un hasard

Quelques secondes face à face

Il esquisse sans le vouloir

Un sourire qui me glace

Et j’ai croisé son regard

J’ai plongé dans ses yeux bleus

Comme un sentiment bizarre

Alliance du froid et du feu

 

Je reviens sur mes pas

Espérant le revoir

Je le cherche mais en vain

Espoir bien illusoire

 

J’ai tout essayé mais

Je ne l’ai jamais revu

Il me faut l’oublier

Alors n’en parlons plus

 

Une rencontre, un hasard

Au-devant de l’évidence

Mais il est déjà trop tard

Je n’ai pas saisit ma chance

Pourtant rien ne s’égare

Son souvenir demeure

Son sourire, son regard

Son visage et son odeur

 

Une rencontre dérisoire

Qui n’a duré qu’un moment

Mais qui ne sort de ma mémoire

La rencontre d’un instant.

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:20

 

Il tire sa révérence

Bien trop tôt à mon goût

37 ans de souffrance

Qui s’envolent loin de nous

Ses erreurs, ses errances

Je lui pardonne, je l’avoue

Il a cette clairvoyance

Qui aiguise les jaloux

Il a compris tout le drame

De notre monde, son dégoût

Il a cette grandeur d’âme

Qui sur mon cœur encore s’échoue

 

Il a toujours crié

Son mal-être, ses excès

A en gêner tous les bien-pensant

Il dérange souvent

Mais est bien trop attachant

Ecorché vif dans un cœur d’enfant

Il a bravé l’usure, les multiples blessures

Que le temps a dressé comme une liste

De sa vie un peu dure, il ne reste c’est sûr

Que ce qui a construit cet artiste

 

Il a ce visage d’ange

De poète déchu de tout

Un regard qui nous transcende

A la fois rebelle et doux

Il a le talent des grands

Un charisme à rendre fou

Derrière ses profonds tourments

Se cache un homme exquis, c’est fou

De se dire qu’il n’est plus

Qu’il est parti pour ailleurs

Et qu’il ne jouera plus

Que dans nos mémoires et nos cœurs

 

Il a cette splendeur,

Celle des grands acteurs,

Qui ne laisse jamais indifférent ;

Et tous vous le diront

Derrière tous ses démons

Une belle âme nous sourit tendrement

Ca me fait mal au cœur, je chavire de douleur

Ca m’ donne envie d’ gueuler c’est physique

Laisser les tiens si seuls, te voir partir si jeune

Ca m’ donne envie d’ gerber, c’est tragique

 

 

Un talent avorté, des fêlures refermées

Mon Guillaume, ton départ nous attriste

Oubliées les colères, souvent douces et amères,

Aujourd’hui on n’ salue que l’artiste.

 

On salue l’Artiste !!

 

 

 

 

 

 

 

Sur le thème de

« L’Accordéoniste » d’ Edith PIAF.

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:12

   Un seul mot, un seul geste

Et se dire qu’on se déteste

Un regard, un sourire

Et savoir qu’on se désire

Pour un rien, vouloir tout

Sans même savoir ce qui nous attend au bout

 

Relations superficielles

Les paroles au goût de miel

Nous séduisent un moment

Puis s’effacent avec le temps

Relations bien éphémères

Ce qu’il ne faut pas faire pour plaire

On vit sur le paraître

Sans chercher à se connaître

 

Apprends-moi si  tu n’es pas comme eux

Apprends-moi si pour toi l’enjeux

C’est chercher à savoir qui je suis

Démasquer les secrets de ma vie

Apprends-moi si tu en as envie

Apprends-moi si pour toi le défi

C’est de voir bien plus loin

Que les apparences qui s’offrent à toi

Apprends-moi

 

Une blague,  une larme

Pour tomber sous le charme

Un fou rire, un soupir

S’aimer puis se haïr

Une première impression

Et on fonce sans se poser de questions

 

Relations bien superflues

Combien de temps nous aura-t il donc fallu

Pour voir qu’on a perdu son temps

A s’aimer sans s’aimer vraiment

 

Si vivre que des instants ne te suffit pas

Apprends-moi si l’enjeux pour toi

C’est découvrir tous les trésors

Qui se cachent au fond de mon corps

Mes bonheurs, mes pleurs, mes idées noires

Apprends-moi si tu veux les savoir

Si l’inutile te fait fuir à grand pas

Si le fragile n’est pas pour toi

Apprends-moi

Apprends-moi

Apprends-moi

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 16:09

 

Pop Rock ou bien Classique

Hard Rock ou Electrique

Zouk love ou bien Salsa

La musique danse en moi

 

Variété à gogo

Une Valse ou bien un Slow

Rap, Jazz ou R&B

La musique est magie

 

Un peu de musique

De douceur et de volupté

Pour que nos cœurs soient plus légers

Un peu de musique

Un peu de candeur, d’allégresse

Pour que l’amertume nous délaisse

Un peu de musique

Un peu de musique

Pour apaiser sa mélancolie

Ou pour toucher le paradis

 

Pour s’offrir une parenthèse

Et trouver un peu de répit

Pour rompre un silence qui nous pèse

Ou s’enivrer de nostalgie

Chanter pour dire ce qu’on n’ose pas

Ou croire que tout n’est pas perdu

Ecrire, danser son cœur qui bat

Un peu de musique, rien de plus

 

Qu’elle soit Ballade ou bien Berceuse

Très Symphonique ou Mélodieuse

En Comptine ou en Ritournelle

La musique nous donne des ailes

 

 

Juste un petit Air de Romance

Pour nous faire entrer dans le Danse

Juste quelques notes et quelques mots

Pour ne plus avoir le cœur gros

 

 

Un peu de musique

Un peu de musique

Pour faire l’amour autour de soi

Pour faire l’amour et rien que ça

 

Pour s’autoriser à rêver

Et croire que tout est éternel

Pour reprendre sa liberté

Et s’envoyer au septième ciel

Chanter pour oublier de voir

Que le meilleur reste à venir

Ecrire et refaire son histoire

Un peu de musique pour survivre

 

Pour pouvoir prendre enfin les armes

Sans pour autant couler le sang

Condamner les Dieux et les Diables

Qui ne s’en prennent qu’à des innocents

Pour quitter ce monde insensé

Où seule la violence fait sa loi

Ecrire, chanter son passé

Et cet avenir qu’on nous doit

 

Ecrire, chanter pour oublier

Qu’on nous promet n’importe quoi

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 15:59

 

Moi je fuis ma réalité

Moi, je vais le cœur léger

Construire ma vie aux quatre vents

Oui moi, je fuis le monde entier

Terminées les contrariétés

Je prends la vie où elle m’attend

Et je me dis

Qu’on est si peu sur cette terre

Qu’il nous faut vivre passionnément

Et oser perdre ses repères

Regarder toujours droit devant

Et puis aussi rêver en grand

 

Rêver en grand

Rêver aussi

Rêver qu’un jour tu m’aimeras

Rêver plus grand

Rêver, tant pis

Si je suis la seule qui y croit

Qui croit encore, bien imbécile

A ce monde de tous les possibles

A ce monde qui nous unira, toi et moi

 

Moi je fuis ma réalité

J’ose me perdre et tournoyer

Dans la spirale de mes tourments

Oui, moi je fuis le monde entier

Je vire, je vole, je n’ai plus pieds

Je veux ma vie à cent pour cent

 

Et je me dis

Qu’on est si peu sur cette terre

Qu’il nous faut vivre intensément

Et oser perdre ses repères

Rencontrer le bonheur à temps

Et puis aussi rêver en grand

 

Rêver en grand

Rêver sa vie

Et réussir à bout de bras

Rêver plus grand

Rêver, tant pis

Si je suis la seule qui y croit

Qui croit encore, bien imbécile

A mes rêves et à l’impossible

Aux rêves qui m’ont fait grandir jusque là

 

Moi je fuis ma réalité

Je n’ai plus peur

Je n’ai pas l’ temps

J’laisse mon esprit vagabonder

Et puis mon cœur

Rêver en grand

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article