Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lila MAGGIO.

 

Auteure - Parolière,

Chroniqueuse musicale pour le webzine BULLE DE ZIC,

Accompagnement et promotion artistique.

 

.....

 

Merci à tous ceux qui viendront poser leur regard, leur temps et leur curiosité chez moi.

 

En espérant que le voyage parmi mes mots vous soit agréable...

 

 

Musicalement,
Lila.

 

Contact / Web

 

Contact : lilamaggio@yahoo.fr

 

 

 

 

@lilamaggio sur Twitter :

 

Follow lilamaggio on Twitter

 

 

http://www.themarysue.com/wp-content/uploads/2013/01/tumblr.jpg

 

 

http://tedxplaceducapitole.com/wp-content/uploads/2012/01/Scoopit.png

 

 

 

YouTube.gif

 

23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 04:11

Se mettre à pleurer

Sans même savoir pourquoi

Ne plus supporter

Cette douleur qui foudroie

Dans tout ce vacarme

Plier enfin sous le poids

Et rendre les armes

Abandonner le combat

Accepter en silence la souffrance

Qu’on nous inflige en permanence

 

 

Se laisser tomber

A force de désespoir

Doucement sombrer

Au plus profond de nos déboires

A force d’espérer

On finit par ne plus y croire

A force d’espérer

On vit de mensonges illusoires

Vivre le cœur lourd ce manque d’amour

Qui nous poursuit depuis toujours

 

 


Et puis se résigner

Se dire qu’on n’a pas le choix

Face à tant d’adversité

Se voir en jour baisser les bras

Se laisser aller

A accepter n’importe quoi

Plus de force pour oser

Déjouer le sort qui nous abat

Attendre patiemment le beau temps

Les jours meilleurs viendront sûrement

 

 

Se mettre à pleurer

Abandonner le combat

Enfin plier sous le poids

Se laisser tomber

A force de désespoir

A force de ne plus y croire

Ne plus supporter

Doucement sombrer

Et se résigner…

Se  résigner

A cette vie sans espoirs

A cette petite vie dérisoire

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 03:43

Tu es mon seul astre, ma lumière

Celle qui me guide

Pour que je n’ tombe à terre

Tu es ma boussole, tu m’éclaires

Et je virevolte dans ton éphémère

Je te rejoins mon Jupiter

Moi Vénus de rien, je suis ton chemin

Je te viens, ou je me perds

Quand je n’ t’aperçois plus sur mon planisphère

Je manque d’air

 

Tu es mon seul astre, ma lumière

Celle qui plane

Dans mon atmosphère

Tu es mon étoile, tu me libères

Du mercure, du mal qui me lacère

Et je te viens mon Jupiter

Uranus me plaint, Mars désespère

Mais je n’ suis rien, ma lune se terre

Si je ne vis pas dans ton hémisphère

Dans ta lumière

 

Tu es mon seul astre, ma lumière

Celle qui brille

Bien plus que de raison

Tu es le soleil qui m’éclaire

Et qui fait de l’ombre à Pluton

Je te préviens mon Jupiter

Si tu me laisses, je tombe à terre

Neptune sait bien que sans toi je me perds

Dans les méandres de cet univers

Où je manque d’air

 

Où sans toi je manque d’air

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 09:13

 

Arno SANTAMARIA

Album éponyme

 

 

 

Sortie de son premier album éponyme le 19 octobre 2009 [label : Spidart].

 

Arno pochette-copie-1

Parler d'Arno Santamaria n'est pas chose facile, tant il y a à dire... et en même temps mieux vaut l'écouter que trop en parler !

Tout est dans le ressenti, dans le coeur, là sous l'écorce. Ses chansons vous prennent aux tripes, vous touchent, vous bouleversent, vous racontent, vous transpercent, vous réveillent et rallument en un éclat de voix tout ce qui était (presque) éteint, ou juste endormi là quelque part... Les textes sont sublimes, poignants, émouvants, une écriture rare, raffinée, comme il existe peu. Un regard réaliste, parfois dur, mais aussi tendre et optimiste. Des mots qui ne peuvent vous laisser de marbre, portés avec émotion par une voix enivrante et des arrangements rocks des plus classieux et des plus réussis.

Arno Santamaria c'est un Artiste complet, auteur, compositeur, interprète, arrangeur et réalisateur. Un Artiste sensible, authentique, intègre, sincère, qui donne à réfléchir. Plonger dans son univers, c'est accepter de voir le monde tel qu'il est vraiment, et accepter d'être enfin vivant...

 


Arno SANTAMARIA... l'Artiste.

 

... C'est avant tout une PLUME, dans la lignée des plus grands (Brel, Gainsbourg, Ferré...). Un artiste qui suit leur chemin tout en gardant son verbe, son style, et en terme d'écriture, il n'a rien à envier à personne ! Chacune de ses chansons peut avoir multiples lectures, multiples ressentis, les mots jouent entre eux et se jouent de nous avec subtilité et sincérité. Les textes sont extrêmement bien écrits, poignants, émouvants, délicats, engagés quoiqu'il en soit...

...C'est aussi une VOIX saisissante, un brin cassée, rocailleuse, pleine d'émotions et de générosité, une véritable identité charismatique qu'on reconnaîtrait entre mille, s'accordant au diapason avec la justesse de ses mots tant dans l'émotion que l'intensité (elles touchent, chez moi, ma bouteille, écoute les parler), la sensualité aussi (ce qui me tient).

...Ce sont des MELODIES ROCK aux influences anglo-saxonnes, des arrangements travaillés, soignés, aboutis. Des mélodies vibrantes, sautillantes, caressantes, frissonnantes, émouvantes, enivrantes, tournoyantes... de quoi s'envoler jusqu'au point culminant de l'émotion (Jure moi, de quels côtés, allez va, ça passe...).

...C'est enfin un CHARISME, une PRESTANCE, un REGARD, une ENERGIE EPOUSTOUFLANTE sur scène. Plonger dans son univers, c'est ne plus en ressortir. Les mots se répondent, les intentions aussi. L'émotion est là, toujours au coin d'une rime, d'une note, ou d'un éclat de voix...

  

 Vous aussi, entrez chez lui : http://www.arnosantamaria.com


 

ArnoByLila - ©MarineSch

 

© Lila M.


Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Chroniques
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 11:18

 

 

Et si je te disais

Que tous mes membres tremblent

Rien qu’à y penser

 

Et si je te disais

Que les mots me manquent

Pour me faire pardonner

 

 

 

Et si je te disais

Que je ne peux me défendre

De cette absurdité

Que j’aurai dû prétendre

A bien plus d’honnêteté

Pourrais-tu encore m’aimer ?

Pourrais-tu encore m’aimer ?

 

 

 

Et si je te disais

Que cette nuit me hante

Et que je n’ai que des regrets

 

Et si je te disais

Que toutes mes nuits sont blanches

Depuis que j’ai pêché

 

 

 

Et si je te disais

Tous ces mots que tu veux entendre

Pour te rassurer

Qu’il n’y a pas de peine plus grande

Que celle de t’avoir blessé

Pourrais-tu encore m’aimer ?

Pourrais-tu encore m’aimer ?

 

 

 

Et si je te disais

Que moi-même je ne peux comprendre

M’être autant trompée

Et qu’il me faudra apprendre

A vaincre ma fragilité

Pourrais-tu encore m’aimer ?

Pourrais-tu encore m’aimer ?

 

 

 

Et si je te disais

Que pour ces fautes je me repens

Même si y’a rien à regretter

Pourrais-tu encore m’aimer ?

 

 

Et si je te disais

Toutes ces choses que tu attends

Sans vraiment les penser

Pourrais-tu encore m’aimer ?

 

 

 

Et si je te disais

N’importe quoi, n’importe quand

Une fausse vérité

Si je mentais pour te garder

Parce que tu sembles préférer

Fuir la réalité

Pourrais-tu encore m’aimer ?

Pourrais-tu encore m’aimer ?

 

 

Pourrais-tu encore m’aimer ?

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 11:16

 

 

Que nous reste t-il à rêver

Quand on ne croit plus en rien

Que nous reste t-il juste après

Pour éclaircir nos lendemains

Que nous reste t-il quand on ne sait

Même plus à quel saint se vouer

Quand espérer n’est que fumée

Et que prier n’est plus assez

 

 

Et on prétend

Que tout ça changera un jour

Mais on se ment

Un peu plus jour après jour

 

 

A bout de souffle

On ne sait plus quoi faire pour s’en sortir

A bout de souffle

Qu’allons nous tous ici devenir

Faut-il juste se taire et se mentir

Et peut-on croire encore en l’avenir

 

 

 

Que nous reste t-il à rêver

Et de quoi sera fait demain

Que nous reste t-il juste après

Peut-on croire encore au destin

Que nous reste t-il quand on sait

Que le monde n’est plus que souffrance

Se battre serait-il encore assez

Pour sortir de cette déchéance

 

 

On peut prétendre

Que tout ça changera un jour

C’est se méprendre

Un peu plus jour après jour

 

 

A bout de souffle

On ne sait plus quoi faire pour s’en sortir

A bout de souffle

Qu’allons nous tous ici devenir

Faut-il juste se taire et se mentir

Peut on croire encore en l’avenir

 

A bout de souffle

Que peut-on faire pour s’en sortir

Le monde s’essouffle

Arrêtons donc de nous mentir

Seul le pire reste à venir…

Et pour nous tous quel avenir ?

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 11:12

 

 

Donne moi la force

Donne moi l’espoir

Donne moi l’envie d’y croire encore

Donne moi le ciel

Et ce qu’il me faut d’amour

Pour oublier ce qui me dévore

Depuis toujours, depuis tout c’ temps

Tous ces mots qui me rongent à sang

Tous ces gestes, ces tourments,

Qui ont fait de ma vie un enfer

Dans lequel j’ai perdu mes repères

 

 

Tu es mon essentiel

Moi, j’ai tant besoin de toi

Ma vie s’éveille

A ton contact, à tes sourires

Tu es mon essentiel

Je ne veux pas d’une vie sans toi

Sans toi, triste à mourir

 

 

Donne moi l’envie

D’aimer pour de bon

Aide moi à croire à ces illusions

Donne moi la confiance

Qui me fait défaut

Apprends moi à aimer comme il le faut

A t’aimer comme tu le voudrais

Et s’il nous faut vraiment s’engager

Si l’amour n’est que papier

Je veux bien en prendre pour 30 ans

Si tu me donnes seulement du temps

Si tu m’apprends ces sentiments

 

 

 

Moi je ne sais pas aimer

J’ai peur de ces faux-semblants

Des promesses que l’on se fait

Mais qui ne tiennent pas longtemps

L’amour toujours, l’éternel,

Je n’arrive plus à y croire

Ce sont des serments irréels

Qui ne sont pour moi qu’illusoires

J’ai toujours aimé dans l’instant

Trop abîmée pour voir plus grand

 

 

Tu es mon essentiel

J’ai tellement besoin de toi

Ma vie s’éveille

A ton contact, à tes sourires

Tu es mon essentiel

Je ne veux pas d’une vie sans toi

Sans toi, triste à mourir

 

Tu es mon essentiel

Le seul en qui je crois

Ma vie s’égaye

Auprès de toi

Tu es mon essentiel

Ma seule certitude, elle est là :

Je ne veux pas d’une vie sans toi

 

 

Donne moi la force

Montre moi le chemin

Donne moi l’envie d’y croire enfin

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 11:03

 

 

Il y a des jours

Où le ciel s’assombrit

Où tout autour

Ne vous paraît qu’ennui

 

Il y a des heures

Qui vous semblent éternité

Où l’on demeure

Avec ses doutes et regrets

 

 

Dans ces moments où tout vous laisse

Entre solitude et détresse

Dans ces moments où la vie vous blesse

De belles mais pauvres promesses

Dans ces moments, rien ne peut être pire

Une seule idée arrive à vous séduire

 

S’enfuir …

 

 

Il y a des soirs

Où tout vous abandonne

Plus d’espoir

Plus rien, ni personne

 

Il y a des nuits

Qui ne font place à aucun rêve

Où même endormi

Le silence vous achève

 

 

Dans ces moments où ne vous reste

Que chagrin en guise de caresse

Dans ces moments de profonde tristesse

Et de mélancolie pour seule ivresse

Dans ces moments où la peine vous enivre

Un seul moyen pour pouvoir survivre

 

 

 

S’enfuir

Envie de s’envoler

S’enfuir

De la réalité

S’enfuir

Pour pouvoir exister

Partir

Tout changer, et

S’enfuir

Pour oublier le pire

S’enfuir

Retrouver le plaisir

S’enfuir

Pour un autre avenir

Partir

Pour pouvoir devenir

S’enfuir …

 

 

 

Il y a des jours

Où on voudrait ne plus être

Vide de tout,

Envie de disparaître

 

 

 

Dans ces moments,  pour trouver le répit

Et passer les portes de l’oubli

 

S’enfuir …

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 11:01

 

 

Au son de ma voix

Je berce tes nuits

Je chante tout bas

Et, toi, endormie

Tu pars dans tes rêves insouciants

A ton âge rien d’autre n’est important

 

Au son de ma voix

Je rythme ta vie

Je parle tout bas

Toi tu t’épanouis

Et sur ton visage se dessine

Un bonheur que jamais rien n’abîme

 

Au son de ma voix

Toi, tu as grandi

Et un jour viendra

Petit à petit

Tu n’auras plus besoin de mes sourires

Pour guider tes pas et ton avenir

 

 

 

Au son de ma voix

Au son de ma voix

Tu as pris ta place

Au fil des ans

Mais le temps passe

Fatalement

Il te faut vivre ta vie maintenant

 

Au son de ma voix

Mais la voix de qui

Toi, tu n’entends plus

Que celle de celui

Qui m’a remplacé au fil du temps

Celui qui prend soin de toi à présent

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 10:58

 

 

Partir à l’aventure

Qu’est-ce qui est le plus dur ?

Est-ce tout abandonner ?

Ou tout recommencer ?

 

Est-ce quitter ses racines

Faire ce qui nous fascine ?

Ou bien laisser les siens

Continuer son chemin ?

 

Qu’est-ce qui fait le plus mal ?

Serait-ce donc fatal ?

Décider de partir

Changer son avenir

 

 

Faut-il suivre son cœur, ses rêves, ses envies

Prendre en main son destin, vivre la vie qu’on choisit

Ou laisser sans rien dire se faire notre avenir ?

 

 

Partir, quitter tout

Changer de vie, changer tout

Saisir sa propre chance

Créer son existence

 

Partir juste pour soi

Juste se donner le droit

De faire ce que l’on veut

Ce qu’il y a pour nous de mieux

 

 

 

Partir, mais pourquoi ça ?

Pourquoi partir là-bas ?

Changer d’horizon

Sans se poser de questions

 

Faut- il suivre son cœur et mettre un peu de couleurs

Dans ses nuits, dans ses heures, rechercher son bonheur

Ou laisser sans rien dire se faire notre avenir ?

 

Tout quitter un soir

Pour refaire son histoire

Que les autres nous comprennent

Ce n’est pas notre problème

 

Si c’est ce que tu désires

Je t’assure, faut partir

Y’a pas à hésiter

Vivre sans regrets

 

Partir, loin là-bas

Si après tout c’est ton choix

Avoir la force de le faire

Sans regarder en arrière

 

 

Partir, tout quitter

Qu’est-ce qui est le plus compliqué ?

Est-ce tout abandonner ?

Ou tout recommencer ?

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 10:50

 

 

Toujours faire semblant quand elle est là

Garder le silence quand je vous vois

Vous embrasser, juste devant moi

Si tu savais comme je te hais

Comme je te hais parfois

 

 

Toujours croire en n’importe quoi

Boire tes paroles et prendre sur moi

Quand je vous vois main dans la main

Si tu savais comme je te hais

Comme je te hais de n’être alors rien

 

 

Amis le jour

Amants la nuit

Amis toujours

Amants aussi

Mais quel après, quel avenir

Vivre cachés c’est se mentir

 

 

Toujours passer au second plan

N’être finalement qu’un passe-temps

Toi, tu vas et viens comme à ta guise

Si tu savais comme je me hais et

Comme je hais être sous ton emprise

 

 

Tu dis que tu vas la quitter

Qu’il te faut juste un peu de temps

Pour oser tout lui avouer

Lui dévoiler tes sentiments

 

 

Tu dis que tu vas la quitter

Mais tout ça dure depuis un an

 

 

Amis le jour

Amants la nuit

Amis toujours

Amants et puis

J’en ai assez d’attendre sans cesse

J’en ai assez de tes promesses

 

 

Amis le jour

Amants la nuit

Amis toujours

Amants, tant pis

Ce sera notre dernière nuit

Puisqu’aucun avenir ici

Ne nous est promis….

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article