Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lila MAGGIO.

 

Auteure - Parolière,

Chroniqueuse musicale pour le webzine BULLE DE ZIC,

Accompagnement et promotion artistique.

 

.....

 

Merci à tous ceux qui viendront poser leur regard, leur temps et leur curiosité chez moi.

 

En espérant que le voyage parmi mes mots vous soit agréable...

 

 

Musicalement,
Lila.

 

Contact / Web

 

Contact : lilamaggio@yahoo.fr

 

 

 

 

@lilamaggio sur Twitter :

 

Follow lilamaggio on Twitter

 

 

http://www.themarysue.com/wp-content/uploads/2013/01/tumblr.jpg

 

 

http://tedxplaceducapitole.com/wp-content/uploads/2012/01/Scoopit.png

 

 

 

YouTube.gif

 

22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 22:57

 

Et si Dieu existait

S’il est le plus grand

Si lui-même a créé

Le monde et ses enfants

Si comme vous le pensez

Il contrôle dans ses mains

Nos vies et nos destins

 

Et si Dieu existait

S’il est le plus grand

S’il peut tout changer

Si là-haut il m’entend

Qu’il vienne me prouver

Les pouvoirs qu’il détient

Et qu’il nous fasse vivre dans un monde plus humain

 

Et si Dieu existait

S’il est notre père

Si comme vous le croyez

Il entend nos prières

Si sa seule volonté est

De faire le bien sur la terre

Pourquoi laisse-t-il faire …

 

 

Tant de souffrance et de misère

Tant de violence et de colère

Tant de croyances et de prières

Pour un meilleur monde qu’on espère

S’il est vrai que nous sommes tous frères

Pourquoi tolérer tant de guerres ?

 

S’il est vrai que nous sommes tous frères

Pourquoi tolérer tant de guerres ?

 

 

 

Et si Dieu existait

S’il existe vraiment

S’il ne veut que la paix

S’il aime ses enfants

Et s’il peut contrôler

Nos vies, là d’où il est

Qu’il vienne nous redonner

Un peu d’humanité !

 

 
Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 22:51

 

Si facile

De se faire passer pour une victime

De se complaire dans son abîme

Si facile, tellement habile

Pour manipuler les gens

 

Trop facile

De marcher sur un seul fil

Sans jamais tomber, faut-il

Lui rendre la vie si facile

Le faut-il vraiment

 

 

Aucune morale, c’est terrible

Le bourreau s’en sort toujours, c’est navrant

Le monde tourne à l’envers, c’est débile

De croire que les bons gagnent tout l’temps

 

 

Si facile

De se faire passer pour une victime

De nous rendre la vie impossible

Insupportable, acariâtre, lui faut-il

S’en sortir aussi facilement

 

Maléfique

S’ fait passer pour un ange, fût-il

Qu’ les autres plongent dans ce jeu habile

Qu’ils se fassent tous berner, si facile

De les tromper apparemment

 

 

Aucune morale, c’est terrible

Le bourreau s’en sort toujours, c’est navrant

Le monde tourne à l’envers, c’est débile

De croire que les bons gagnent tout l’temps

 

 

On a beau y croire, paraît-il

Que la vérité nous rattrape, pourtant

Dans cette histoire, c’est puéril

Rien ne fait sombrer le tyran

Nous faire croire que rien n’est impossible

N’est que chimère, paroles au vent

Même l’espoir se meurt, impassible

La justice existe-t-elle vraiment ?

 

 

 

Si facile

De se faire passer pour une victime

Si facile, tellement habile

Pour manipuler les gens

 

Le monde tourne à l’envers, c’est débile

De croire que les bons gagnent tout l’temps

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 22:51


Dès le début, c’était voué à l’échec

On y a cru, et aujourd’hui ne restent

Que les désillusions de nos espoirs

Ca n’suffit pas toujours d’y croire…

Nous, nous voulions juste

S’aimer sur le même paquebot

Mais comme le Titanic,

Notre Love Boat a pris l’eau

 

On peut refaire le synopsis

Et réécrire le scénario

Changer deux phrases, trois répliques

Ou même un simple mot…

Quoi qu’on en pense

L’amour ne finit jamais bien

Reste à se rendre à l’évidence

Quand vient le générique de fin

 

Nous voulions nous aimer

Comme Reth et Scarlette

Vivre un amour passionné

A la Roméo et Juliette

Il nous faut tourner la page :

Les protagonistes n’en peuvent plus ;

Pourquoi continuer le naufrage

Quand tout est déjà perdu…

 

 

C’était le film de notre vie

Pas une histoire sur grand écran

Notre chemin s’arrête ici,

Las de ce combat de tout instant…

On a beau se battre, mon amour,

Ca ne suffit pas toujours…

 

On peut refaire le synopsis

Et réécrire le scénario

Changer deux phrases, trois répliques

Ou même un simple mot…

Quoi qu’on en pense

Avec le temps, va, tout s’éteint

Reste à se rendre à l’évidence

Quand vient le générique de fin

 

Tourner l’affaire dans tous les sens

Ne nous mènera à rien ;

Ne reste qu’à accepter la sentence

Quand vient le générique de fin

 

Notre histoire s’arrête ici…

L’ami.

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 20:32


Les coups d’blues, les coups durs,

les coups d’gueule

Et ces mots qui blessent

Et vous rendent seule

Et toutes ces nuits passées à pleurer

Toutes ces larmes qui depuis ont séché,

Sans pourtant s’effacer

Et l’envie de tout quitter un jour

D’aller trouver ailleurs cet amour

Qui vous manque, qui vous détruit

Gommer tout,

Pour recommencer sa vie

 

Moi, je ne me souviens pas

Je ne me souviens de rien

Ni des histoires du soir,

Ni même des câlins

Je ne sais même pas si il y en a eu

Les sourires, les mots tendres,

Je ne m’en souviens pas non plus

 

Et d’où lui viennent tous ces mots à mon égard

Ses méchancetés s’égarent

Dans ma mémoire

Mais resteront toujours enfouies en moi

Comme ces blessures qu’on panse

Mais qui ne guérissent pas

 


S’il est vrai que les blessures font grandir

Que les coups durs nous font mûrir

Je n’avais déjà pas un caractère docile

J’espère ne pas en venir

À devenir insensible

 

Lui dit qu’il m’aime,

Mais comment le voit-on ?

Moi, je ne vois rien

Je n’en ai pas l’impression

Ai-je oublié la tendresse d’autrefois

Et laissé place aux regrets et tristesses,

Je ne sais pas…

 

Si je suis cruelle, pardonnez moi

Mais le chagrin, je crois n’a pas de loi

J’ai un manque d’amour,

J’ai besoin de tendresse

Venez à mon secours

Laissez moi votre adresse

 

Et, j’en ferai le deuil, pas à pas

Il n’existera plus pour moi

Et si je sais qu’il m’aime,

Enfin je crois,

Il ne fait rien pour me le prouver,

En tout cas, je ne m’en souviens pas…

Non, je ne m’en souviens pas…

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 19:47

Dans ce monde de fous

J’ai posé mes bagages

Pour combien de temps,

Comme vous

Je ne suis que de passage

Pour moi aussi sonnera l’heure

De quitter mes amis, ma maison

Pour aller dans cet ailleurs

Vers d’autres horizons

 

Je laisserai mes empreintes

Dans le cœur de quelques uns

La douceur de mes étreintes

Quelques souvenirs, tout au moins

 

 

 

   Je laisserai mes sourires

Et la tendresse de certains jours

Quelques photos

Pour vous faire rire

Et j’espère un p’tit peu d’amour

 

Quand il sera temps pour moi

De rejoindre les nuages

De partir pour l’au-delà

Découvrir ces paysages

Pas de larmes sur vos visages

Quelques pensées suffiront

Puisque nous ne sommes que de passage

Nous nous retrouverons

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 19:09

   On écrit la solitude

Et le néant de l’habitude

Pour être moins seul et souvent

On écrit pour faire passer le temps

 

On écrit ses forces, ses faiblesses

On écrit tout ce qui nous blesse

On écrit toute sa détresse

Et notre manque de tendresse

 

On écrit pour avouer

Ou encore pour être pardonné

Juste pour pouvoir exister

On jette l’encre sur le papier

 

On écrit l’amour, les sentiments

On écrit pour rester vivant

On écrit son cœur qui bat

Tous ses chagrins et ses émois

 

On écrit toute sa peine

Et le mal qui coule dans nos veines

On écrit l’amour que l’on sème

Parfois même pour dire je t’aime

Parfois même pour dire je t’aime

 

 

On écrit pour un enfant

On écrit le décès d’un parent

On écrit les larmes que l’on verse

Et puis le bonheur qui nous berce

 

On écrit toutes nos colères

Tous les maux dont souffre la terre

On écrit notre indifférence

Nos coups de gueules et puis nos silences

 

On écrit la différence

Tout ce qui dérange le bon sens

On écrit notre liberté

Et les chaînes qui nous font prisonniers

 

On écrit notre petit voyage

Comme un don de soi, un partage

On écrit pour un ami

Ou pour l’homme de sa vie

 

On écrit toute sa peine

Et les blessures qui nous saignent

On écrit les joies qui nous viennent

Et parfois même pour dire je t’aime

Et parfois même pour dire je t’aime

Pour dire … « je t’aime »

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 18:05


Nous, c’était la passion, le désir

Et des mots doux pour se séduire

Nous, nous n’avions pas peur du pire

Qu’aurait-il donc pu se produire, après tout ?

 

 

On ne faisait qu’un à nous deux

C’était je, tu, c’était nous deux

 

 

Que reste-t il de nous ?

Des moments de joie et de rire

Que reste-t il de nous ?

Quelques photos, des souvenirs

Beaucoup de larmes, quelques sourires

Et cet amour qui se déchire, c’est tout

 

 

Nous, nous n’avons plus rien à nous dire

A quoi sert-il de se mentir ?

Ces jours qui nous ont vu grandir

Vont désormais nous voir souffrir de n’être plus nous.

 

 

 

On ne fait plus un comme avant

Nous, c’est toi et elle (lui) maintenant.

 

 

Que reste-t il de nous ?

Cette attente à n’en plus finir

Que reste-t il de nous ?

Que le silence pour se maudire

Cette trahison pour tout salir

Pour qu’il ne reste que du dégoût

 

 

Que reste-t il de nous ?

Une histoire qui se laisse mourir

Que reste-t il de nous ?

Juste un passé, sans avenir

Mais je ne pourrai pas te haïr

Je ne le pourrai malgré tout

 

 

On oubliera avec le temps

On s’aimera juste autrement.

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 18:03


Un don de sang, un don de soi

Pour un enfant, ou qui que ce soit

Pour le sauver ou simplement

Lui donner un peu plus de temps.

 

Tendre une main, et faire plaisir

Un geste, un rien pour un sourire

Redonner un souffle de vie

A ceux qui voient la leur finie

 

Il ne s’agit pas de pitié

Il ne faut surtout pas se forcer

Un don de soi, juste un partage

Et donner un peu de courage

 

A ceux qui sont dans le besoin

A ceux qui n’ont presque plus rien

Et qui ne cherchent que l’espoir

Et le bonheur du désespoir

 

 

Et savoir tendre son oreille

Et rendre un peu de soleil

A ceux qui voient venir la mort

Donner la force d’y croire encore

 

Et quand mon heure aura sonnée

Quand il me faudra vous quitter

Plutôt que de rester sous terre

Et de nourrir les vers de terre

 

Moi je préfère laisser mon corps

A ceux qui luttent contre la mort

Et qui auront bien plus que moi

Besoin d’un cœur ou bien d’un rein

 

Puisque je ne serai plus rien

Un don de moi ne me coûte rien

Puisque ça peut sauver leurs vies

Un don de soi à l’infini …

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 18:00


Plier bagage

Et venir où tu m’attends

Plier bagage

Pour pouvoir rêver plus grand

Prendre le large

Changer d’horizon

Sans avoir à demander pardon

De vouloir changer de saison

 

 

 

Plier bagage

Et larguer les amarres

Pour d’autres paysages

Ou pour une autre histoire

Vouloir changer d’air

Pour respirer un peu mieux

Pour trouver la lumière

Qui rend un peu plus heureux

 

 

 

Plier bagage

Et s’exiler dans cet ailleurs

Qui sommeille au plus profond de notre cœur

 

Plier bagage

Et, sans rien demander à personne

Avoir le courage

De prendre enfin son envol

Laisser derrière

Tout ce qui jusqu’ici nous retient

Passer les frontières

Et continuer son chemin

 

 

 

Plier bagage

Et s’envoler pour cet ailleurs

Qui sommeille au plus profond de notre coeur

Plier bagage

Et poser un jour ses valises

Sur d’autres terres, sur d’autres rives

Plier bagage

Plier bagage

Sans une larme sur le visage

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 17:57


Je l’ai imaginé des milliers de fois

Je l’ai tant rêvé, si bien que voilà

Il ressemble à ces hommes des contes de fées

Il ressemble à ces hommes qu’on ne peut approcher

A ces princes dignes d’une Cendrillon

Ou d’une Blanche-neige empoisonnée

Mais quand sonnera le carillon

Ne me laissez pas me réveiller

 

 

Et si je sais ...

Que je vis dans un monde irréel

Et qu'en me réveillant je vais me briser les ailes

J’ai envie de croire que dans ce monde inhumain

Il reste un peu d'espoir pour trouver ce quelqu'un

Laissez moi l’espérer ...

 

 

Je l’ai imaginé des milliers de fois

J’ai tout réinventé, il était une fois

C’est l’histoire d’une princesse blonde aux yeux bleus

C’est l’histoire d’une Alice au pays merveilleux

Et s’il le faut, je vous l’avoue

Je veux bien dormir 100 ans

Si c’est la seule clé de l’amour fou

S’il faut être Belle au bois dormant

 

Si c’est la seule façon pour nous

De trouver notre prince charmant

 

 

Et s’il est inimaginable

De trouver un Homme idéal

Je reste persuadée qu'il y a quelque part

Quelqu'un ressemblant à cet homme tant à part

Laissez moi le trouver ...

 

 

Bien sûr, les contes ne sont qu'illusion

Je sais bien qu’il me faut retrouver la raison

Mais s'il  n’existe que dans mon imagination

Laissez moi quand même aimer ce garçon ...

Laissez moi aimer ce garçon…

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article