Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lila MAGGIO.

 

Auteure - Parolière,

Chroniqueuse musicale pour le webzine BULLE DE ZIC,

Accompagnement et promotion artistique.

 

.....

 

Merci à tous ceux qui viendront poser leur regard, leur temps et leur curiosité chez moi.

 

En espérant que le voyage parmi mes mots vous soit agréable...

 

 

Musicalement,
Lila.

 

Contact / Web

 

Contact : lilamaggio@yahoo.fr

 

 

 

 

@lilamaggio sur Twitter :

 

Follow lilamaggio on Twitter

 

 

http://www.themarysue.com/wp-content/uploads/2013/01/tumblr.jpg

 

 

http://tedxplaceducapitole.com/wp-content/uploads/2012/01/Scoopit.png

 

 

 

YouTube.gif

 

9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 16:23

 

Res-Juill2009--38-.jpg

C'était un 9 Juillet.

Un jour de rencontres, toutes aussi belles les unes que les autres. Un jour de partage, autour d'une bouteille de limoncello et de gobelets blancs. Un jour de musique, un jour de concert...

 

Mais ce 9 juillet 2009 précisément n'est pas un jour de concert comme les autres, moi qui en suis coutumière. C'est le jour où j'ai croisé sa route. Le jour où pour la première fois ses chansons ont trouvé une autre vie dans mon regard, un autre écho dans mon cœur.

 

Après être tombée en amour de ses mots et de sa musique sur Spidart, je le vois là, sur la scène du Réservoir de Paris... et j'en reste sans voix !! 8 chansons pour 100 000 volts de bonheur, de frissons, d’émotions…

 

Arno SANTAMARIA électrise le public, transcendé par sa voix enivrante et un charisme à couper le souffle ; et je me retrouve transportée dans son univers rock, suspendue au moindre de ses mots comme si le temps s'arrêtait.

 

Une énergie incroyable, un regard, une prestance, une sincérité ... qui me prennent aux tripes et ne me lâchent plus d'une seconde ! Sentiment indescriptible... bien longtemps que je n'avais plus ressenti pareille émotion... waaouh quel Artiste !!!

Du talent à revendre, de l'authenticité, un diamant brut comme il en existe vraiment trop peu...

 

Et puis vient LA rencontre, quelques minutes seulement... juste le temps de prendre une photo, juste le temps de rencontrer un homme plein de charme, d'une gentillesse, d'une simplicité et d'une générosité saisissantes :)

 

C'était un 9 Juillet.

Un jour de rencontres, toutes aussi belles les unes que les autres. Un jour de partage, autour d'une bouteille de limoncello et de gobelets blancs. Un jour de musique, un jour de concert...

Le début d'une aventure inattendue, pleine de promesses, de rires, de sourires.

 

Décidément ce 9 Juillet 2009, je ne suis pas prête de l'oublier...

 

ARNO, Merci pour ça ... ! ♥ Lila.

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Chroniques
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 00:03

 

Tous ces blasphèmes,

Toutes les folies,

Les strophes de ces poèmes maudits ;

Tous ces « je t’aime »

Qui sont trop dits

Qui nous saignent plus qu’ils nous marient ;

Et tous ces serments que l’on fuit

Tu peux t’y refuser

Tu peux bien les cacher ;

Tu verras,

Un jour tu me les diras.

 

Toutes les promesses

Que l’on s’écrit

Et les maladresses que l’on dit ;

Tous les parjures

Tous ces lazzis

Qui font l’usure de nos vies ;

 

 

Tous ces serments que l’on fuit

Tu peux t’y refuser

Tu peux bien les cacher ;

Tu verras,

Un jour tu me les diras.

 

 

Tu me diras,

Tous ces serments que l’ont fuit

Ces habitudes qui nous lient

Tu peux t’y opposer

Tu peux les enfermer

Tous ces « trop » auxquels on ne croit pas

Un jour tu me les diras

Et je te les rendrai, je crois.

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 00:00

 

Un peu timide / c’est vrai

Très réservée / je sais

Trop réfléchie / je crois

Et délurée / parfois

 

Si on croit me / connaître

On ne connaît / vraiment

Ce que je laisse / paraître

L’image que je donne / aux gens

 

 

Personne ne sait qui je suis

Personne ne connaît ma vie

Personne ne sait ce que je pense

Ni mes doutes, ni même mes souffrances

Et j’aimerai que de temps en temps

On puisse me voir autrement

Me voir telle que je suis vraiment

 

 

Effacée / c’est vrai

Et me taire / je sais

Immature / on croit

Une fausse image / de moi

 

 

 

 

On aime bien / mon sourire

Et quand j’ai rien / à dire

Mais si je ne / dis rien

Je n’en pense / pas moins

 

 

Personne ne sait qui je suis

Personne ne connaît ma vie

Personne ne cherche à savoir

Ni mes rêves, ni même mon histoire

Et j’aimerai que de temps en temps

On s’intéresse à moi un moment

A celle que je suis vraiment

 

Personne ne sait qui je suis

Personne ne connaît ma vie

On se contente juste de juger

Mes faits et gestes, et mes actes manqués

Et j’aimerai que de temps en temps

On puisse m’aimer, tout simplement,

M’aimer pour ce que je suis vraiment

 

Pour ce que je suis… vraiment

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 23:53

 

Aussi inexplicables qu’ils soient

Aussi futiles et malhabiles

De mes émois ne restera

Que leurs chimères semble t-il

L’impression de rester à quai

D’avoir pris le mauvais navire

Et d’être passée à côté

De belles années à venir

 

Au premier regard, moi j’ai su

Que tu étais Mon idéal

Fin de l’histoire, n’en parlons plus

Faut-il soigner le mal par le mal ?

 

Délivre moi

De ces illusions sans appel

Délivre moi

De cet amour qui me malmène

Et pour une fois, dis moi qu’on ne sera jamais

Pour que je cesse enfin d’y croire

Puisque tu ne m’as jamais aimée

Anéantis tous mes espoirs

 

Aussi bête que ça puisse paraître

Même s’il n’y a rien entre nous

Je te suis fidèle, chien en laisse,

Pire qu’un soldat au garde à vous

Comment être dans les bras d’un autre

Quand je ne tremble que pour toi

J’aurai l’impression d’être en faute

Même si ça t’est égal, je crois

 

 

 

 

Tu peux l’aimer bien plus que moi

Lui susurrer des mots d’amour

C’est toi qui t’en mordras les doigts

Tu t’en apercevras un jour

 

Délivre moi

De ces illusions sans appel

Délivre moi

De cet amour qui me malmène

Et pour une fois, dis moi qu’on ne sera jamais

Pour que je cesse enfin d’y croire

Puisque tu ne m’as jamais aimée

Anéantis tous mes espoirs

 

Délivre moi

Délivre moi

De cet amour qui me malmène

 

« Mais si tu crois un jour que tu m’aimes

N’attends pas un jour, pas une semaine

Car tu ne sais pas où la vie t’amène

Viens me retrouver »

 

Viens me retrouver…

 

 

Avec un extrait de « Message personnel »

Michel BERGER - Françoise HARDY

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 23:42

 

On a tous des rêves

Chacun nos histoires

Rien ne nous enlève

Ces moments d’espoir

Tous ces petits riens, si importants

Tous ces lendemains, rêvés en grand

Si souvent

 

On a tous des rêves

Et quels qu’ils soient

Ils nous donnent la fièvre,

Le bonheur, la joie

Pensées obscures, fantasmes flous

Imagination, des rêves fous

Si fous, mais

 

Rêver c’est la seule chose sur la terre

Qui puisse nous donner des ailes

C’est des étoiles dans notre ciel

Qui émerveillent nos sommeils

C’est ouvrir son propre cœur

A des instants de bonheur

C’est s’accorder du répit

Par des moments de magie

Y’a pas d’mal à perdre la boule

Pour des rêves à deux - sous

Y’a pas d’mal à croire que tout

Peut devenir vrai, après tout ...

 

 

 

On a tous des rêves

Qu’ils soient réalisables ou non

Ils nous préservent

De notre cœur, ils ont raison

Ils sont notre vie, ce qu’on est

Ils font nos envies à jamais

Tout simplement

 

Rêver c’est rendre la vie moins noire

Les jours où l’on a l’cafard

C’est rendre le ciel plus bleu

Les jours où l’on est heureux

C’est pas perdre son âme d’enfant

Rester naïf mais vivant

C’est faire le tour du monde

Même si c’est pour une seconde

Y’a pas d’mal à croire aux rêves,

A nos possibilités

Même si c’est des parenthèses,

Ils font vivre et avancer

 

Rêver, c’est un hymne du plaisir

C’est la plus belle chanson

C’est un voyage, un sourire

Alors rêvons ...

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 23:40

 

C’est bientôt Noël, le temps s’accélère

Les gens courent dans les magasins

Tourbillon de jouets dans lequel on se perd

Obligés d’acheter un cadeau pour chacun

Tout l’ monde fait comme tout l’ monde

Tout l’ monde se prête au jeu

On oublie nos tracas pour une seconde

On se convainc que tout est fait pour être heureux

 

 

On pense à nos enfants devant leur sapin

Découvrant, l’air émerveillé, leur butin

Mais le cœur n’y est pas

Le cœur n’y est plus

Car on sait qu’après ça

Restent nos illusions perdues

 

 

C’est bientôt Noël, on met de la couleur

Sur la toiture, aux fenêtres de nos maisons

On essaie de se réchauffer le cœur

Avec des guirlandes qu’on accroche à foison

Chacun décore du mieux qu’il peut

Son sapin et ses escaliers

La magie de Noël nous émeut

Chacun rêve un instant éveillé

 

 

 

On ne fait que penser à nos enfants

Si contents d’ouvrir leurs cadeaux

Mais le cœur n’y est pas

Le cœur n’y est plus

Quand Noël s’en ira

On ne sourira plus

 

 

C’est enfin Noël, les sourires se crispent

Personne ici n’a le cœur à la fête

Je croise des visages, des yeux plutôt tristes

Je croise des regards qui me font de la peine

Des gens qui se forcent à donner le change

Mais au fond, qu’est-ce que ça change ?

Après les cadeaux, après la lumière,

Nos vies retrouvent-elles une bouffée d’air ?

 

 

On repense à nos enfants, à leur visage

Noël était bien là

Mais au 25 décembre se tourne la page

Et chacun retrouve ses tracas.

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 23:32

 

Qu’est-ce qui dérange ?

Est-ce le choix qu’ils ont fait

Ou juste le mélange

De leurs corps enlacés ?

Qu’est-ce qui dégoûte ?

Est-ce leurs corps qui se touchent ?

Ou peut-être, sans doute,

Le contact de leurs bouches ?

Qu‘est-ce qui déplait ?

Est-ce ce bonheur dans leurs yeux

Est-ce de les voir si heureux ?

 

L’amour n’a pas de règles

Ce qui compte après tout

C’est que passe l’amour avant tout

Si pour vous, ils sont différents

Ce qui compte c’est les sentiments

Alors ils s’aiment malgré tout

S’aiment envers et contre tout.

 

Qu’est-ce qui vous gène ?

Est-ce qu’il ait deux fois vingt ans

Et qu’au lieu d’être son père,

Il soit juste son amant ?

Qu’est-ce qui vous choque ?

Qu’ils puissent s’aimer comme cela ?

Où est le problème ?

L’amour aurait-il des lois ?

Qu’est-ce que vous voulez ?

Est-ce que pour vous faire plaisir

Ils doivent renoncer et succomber à vos désirs ?

 

 

 

Pourquoi vouloir toujours contrôler les gens,

De leur vie jusqu’ à leurs propres sentiments ?

Est-ce pour se convaincre que l’on a raison ?

Est-on  jaloux, envieux … non, on est con !

Pourquoi faut-il qu’on sache

Toujours tout sur tout

Et que les autres pensent

Eux aussi comme nous ?

 

L’amour n’a pas de règles

Ce qui compte après tout

C’est que passe l’amour avant tout

Même si dans les yeux des autres

Ils peuvent se sentir en faute

Ils s’aiment malgré tout

S’aiment envers et contre tout

 

L’amour n’a pas de lois

Ce qui compte après tout

C’est que passe l’amour avant tout

Vous êtes libre de les juger

Aussi de ne pas les condamner

Regardez, malgré vous

Ils s’aiment et voilà tout

 

 

Ils s’aiment malgré tout

Ils s’aiment envers et contre tous …

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 23:27

 

Il est 6 heures, je viens de rentrer

Plus qu’une heure pour me préparer

J’ai rendez-vous avec Zoé

On va se faire un bon ciné

Puis on terminera la soirée

Dans un resto un peu branché

Où des gens sans grand intérêt

Se plaisent à nous dévisager

 

Nous nous sommes croisées par hasard

Place des Grands Hommes un soir d’été

Il était déjà bien trop tard

Nos regards sont restés figés

Pas même besoin de réfléchir

Faut prendre les choses comme elles arrivent

Juste laisser parler le désir

Pour que nos deux cœurs chavirent

 

 

 

 

 

Avec Zoé c’est tellement fort

C’est l’amour fou dans sa splendeur

C’est la passion qui nous dévore

Nous on a d’yeux que pour nos cœurs

Des mots doux à n’en plus finir

Des gestes tendres et des sourires

Et n’en déplaise à certains

Nous, on se sent simplement bien

 

Nous nous sommes croisées par hasard

Place des Grands Hommes un soir d’été

Si vous n’aimez pas notre histoire

Tant pis y’a rien à regretter

Que faut-il faire pour espérer

Que vous puissiez nous accepter ?

Que faudrait-il faire pour être

Sentimentalement correct ?

 

Pour être sentimentalement correct …

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 23:25

 

Entre souvenirs et colère

Mon âme est triste

Sous la rancœur et l’amer

Ma vie s’enlise

Ici, tout s’est écroulé

Depuis que tu nous as quitté

Je me sens comme

 

Orphelin

Au milieu de tous et de toutes

Orphelin

Désemparé au milieu de mes doutes

Que vais-je pouvoir faire de ma vie ?

Sans toi, je ne sais même plus qui je suis

 

Mon rire cache

Mes pleures intérieures

Mon cœur trépasse

Sous le poids de la douleur

La solitude m’anéantit

Depuis que tu es parti

Je me sens comme

 

 

 

Orphelin

Au milieu de tous et de toutes

Orphelin

Désemparé au milieu de mes doutes

Et que vais-je faire désormais ?

Que vais-je faire, plus seul que jamais

 

Orphelin

Ni de père, ni de mère

Mais seulement de toi

Orphelin

Du seul qui sur cette terre

Comptait vraiment pour moi

Depuis que tu n’es plus

Je suis totalement perdu

 

Orphelin

Laissé au bord de la route

Orphelin

Et tout autour me déroute

Et tout autour me déroute

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 23:21

 

C’est une insulte au passé

Au peuple juif tout entier

C’est comme faire triompher

Ces idées qui me font gerber

 

C’est comme si on oubliait

Tout ce qu’il est, ce qu’il a fait

C’est une honte de libérer

Cette pourriture nazifiée

 

Les seuls à pouvoir pardonner

Ne sont plus là désormais

Peut-on tout abandonner

Tourner les pages, tout effacer

 

Et comment les familles, meurtries,

Pourraient-elles donc accepter

Que ce destructeur de vies

Soit remis en liberté

 

Coupable d’actes inadmissibles

D’un génocide abominable

Mais bien trop malade, paraît il

Pour en payer le prix imputable

 

 

Pas une seule once de regrets

Pas une seule excuse prononcée

Face à tant de vies brisées

Peut-on continuer d’exister…

 

Il a quand même été jugé

Pour crimes contre l’humanité

Quand de tels actes sont perpétrés

A t-on le droit d’être exempté ?

 

Quand on a si peu de remords

On ne mérite qu’un unique sort

Celui de finir comme tous ceux

Qu’on a tué à petit feu…

 

 

C’est une insulte au passé

Au peuple juif tout entier

Comment admettre l’humiliation

De cette maudite libération…

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article