Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lila MAGGIO.

 

Auteure - Parolière,

Chroniqueuse musicale pour le webzine BULLE DE ZIC,

Accompagnement et promotion artistique.

 

.....

 

Merci à tous ceux qui viendront poser leur regard, leur temps et leur curiosité chez moi.

 

En espérant que le voyage parmi mes mots vous soit agréable...

 

 

Musicalement,
Lila.

 

Contact / Web

 

Contact : lilamaggio@yahoo.fr

 

 

 

 

@lilamaggio sur Twitter :

 

Follow lilamaggio on Twitter

 

 

http://www.themarysue.com/wp-content/uploads/2013/01/tumblr.jpg

 

 

http://tedxplaceducapitole.com/wp-content/uploads/2012/01/Scoopit.png

 

 

 

YouTube.gif

 

21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 00:30

Je t’écris sans remords, sans regrets, sans

pardon

Juste pour pouvoir enfin tourner la page

Pour pouvoir entrevoir un nouvel horizon

Pour puiser la lumière derrière ton nuage

De pluie

Pour que mes gouttes d’eau

Me ramènent au ruisseau, au tout début

Au commencement

Quand au berceau

Tout est encore possible et imprévu

 

 

Je t’écris sans oubli, sans déni, sans démons

Je t’écris pour que le temps enfin s’arrête

Pour que le calme revienne à la maison

Que seul souffle le vent, plus la tempête

Et qu’aujourd’hui

Je trouve le repos

Que mon cœur s’apaise lui aussi

Que l'on puisse être libre

Que le trouble se taise

Que l'on puisse revenir à nos vies

 

Je t’écris d’ici

Je t’écris d’ici

Je t’écris…

 

 

Je t’écris sans remords, sans regrets, sans pardon

Pas besoin d’en découdre, de s’ renvoyer la balle

Je t’écris parce qu’il me faut trouver une façon

De te dire au revoir tant bien que mal

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 00:26

Même de si haut

Même de si loin

De cet écrin qui te protège

Aucun de tes mots ne s’éteint

Rien ne redevient blanc comme neige

Peut-être trop tôt

Peut-être trop tard

Les choses auraient-elles pu changer ?

Du plus profond de ma mémoire

Il semble qu’il n’y ait rien à garder

Rien à garder de nous

Rien qui n’ vaille vraiment le coup

 

 

Même de si haut

Même de si loin

Moi, je ne peux tirer un trait

Les maux que tu semais si bien

Ne peuvent pas juste s’effacer

Peut-être trop tôt

Peut-être trop tard

Je ne peux pas les oublier

Faire comme si ce n’était qu’un brouillard

Qui avec toi se dissipait

C’est notre histoire à nous

Faut faire avec, un point c’est tout

 


Je ne vais pas la nier

Avoir plus de clémence

Le présent est fait du passé

De nos blessures, de nos errances

Je ne vais pas me travestir

Faire la paix de nos guerres passées

Juste pour leur faire plaisir

Maquiller ma réalité

Changer en or nos vieux démons

Faire comme si ce n’était plus grave

Redorer le cuir de ton blason

Et enterrer tous tes cadavres

Ca ne change rien

Ca ne change rien

 

 

Même de si haut

Même de si loin

Faire table rase des années

Ne m’aidera pas pour demain

Pour m’envoler, pour le trouver

Peut-être trop tôt

Peut-être trop tard

Mais avec le temps, va savoir

Ce qu’il adviendra de nous…

Peut-être un jour

Un autre rendez-vous…

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 00:18

D’abord des gestes qui claquent

Bien trop de maux qui frappent

Creuser son trou, s’y enterrer

Et puis des verres qui claquent

Et la détresse qui frappe

Ceux qui autour doivent supporter

 

Et dansent alors les claques

Tourbillon de mots qui frappent

Un à un, à ne plus encaisser

Toutes ces vapeurs qui drapent

Nos vies devenues opaques

Dans cette brume qu’on n’ peut plus dissiper

 

Il avait tout pour être heureux

Il avait tout au bout des doigts

Tout… à en faire des envieux

L’a préféré faire des dégâts

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 23:29

Souvent, on cherche son chemin

Une ronde du va-et-vient

On flirte puis tout s’éteint

Mais rien de plus simple

 

Pour moi, depuis ce soir de juin

Et tous ses lendemains

Il n’y a plus que toi

Et rien n’est plus simple

 

 

Tu dois me croire, je f'rais l’impossible pour

que tu restes avec moi

Plus une seconde à vivre aujourd’hui sans toi

C’est si incroyable de vivre à tes côtés

Il faut y croire 

Laisse tomber ton armure et ouvre ton cœur

Il est temps pour toi de t’ouvrir au bonheur

C’est si incroyable de vivre à tes côtés

 

 

Cette fois, je n’abandonnerai pas

J’ f’rai pas ma route sans toi

La main dans ta main

Moi je suis si bien

 

Et toi, arrête de freiner

De vivre dans le passé

Et regarde vers demain

Ensemble on est si bien

 

 

Tu dois me croire, je f'rais l’impossible pour

que tu restes avec moi

Plus une seconde à vivre aujourd’hui sans toi

C’est si incroyable de vivre à tes côtés

Il faut y croire 

Laisse tomber ton armure et ouvre ton cœur

Il est temps pour toi de t’ouvrir au bonheur

C’est si incroyable de vivre à tes côtés

C’est si incroyable de tous les jours t’aimer

 

 

Souvent, on cherche son chemin

Une ronde du va-et-vient

Puis on la trouve enfin,

Et rien n'est plus simple


 

Adaptation française de la chanson "Amazing" de Julien CAREL.

[Lila Maggio / Julien Carel]

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 04:56

 

25 ans de survie

25 ans en surface

25 ans où j’oublie

Comment trouver ma place

25 ans où je fuis

Où vos sourires me glacent

Où je me contente

De marcher dans vos traces

 

Si incomprise, parfois si seule

La révolte au fond du cœur

Je le méprise, eux m’en veulent

De me réfugier ailleurs

Dans un monde rien qu’à moi

Un endroit où je panse mes peines

Un monde où je deviens Lila

Où mon double se réveille

 


Et puis un nouveau jour s’avance

Un jour où tout enfin commence

 

 

Je porte son nom

J’ai toujours aussi mal

Devant le miroir

Je plisse le front

Rien que de le voir

Dans mon regard

J’en perds le nord

Et la raison

 

Même sang, même caractère

Que puis-je y faire, c’est mon fardeau

Ca me détruit, ça me lacère

Mais j’avance sans courber le dos

Je me construis un endroit

Un refuge pour devenir

Un monde où je deviens Lila

Et je vole vers mon avenir

 

Je me dédouble

Nouvel élan, nouveau départ

Lila, comme un échappatoire

 


Un autre moi, une autre chance

C’est aujourd’hui que tout commence

 

 

Une carapace, un autre moi

Je prends ma place, bonjour Lila

A 25 ans, nouvelle naissance

C’est aujourd’hui que tout commence

 

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 04:38

 

Je suis partie loin

Ai changé de chemin

Pour oublier tous ces liens

Qui me rappellent à toi

Je suis partie bien loin,

Pour un monde sans toi ;

Pour des lieux où tu n’es pas

Où je n’entendrai plus ton rire

Où il n’y aura pas ton sourire

 

Changer de repères

Changer de traces

Mais rien n’y fait

Je me perds dans chaque impasse

Car t’oublier

Dans tant de lits me glace

 

Un exil de plusieurs moi

Pour une vie si loin de toi

J’ai essayé, tellement

Oublier nos habitudes, nos ébats

C’en est vraiment trop pour moi

Et mon cœur se rend

Je suis partie aussi loin que j’ai pu

Je reviens, je n’en peux plus

 

 

 

J’ai pris la route

Ai roulé pendant des heures

Pour arriver à des kilomètres de ton cœur

Juste croire que c’est moi qui pars,

Oublier ton départ ;

J’ai pris la route

Ai roulé pendant des heures

Mais rien n’y fait, je reviens tout à l’heure

 


Je peux te pleurer dans mon intérieur

Je te penserai jusqu’aux prochaines lueurs

D’un amour naissant

 

Mais je ne fuis plus, je reviens d’hier

Être à Bordeaux ne change pas mon affaire

L’oubli viendra avec le temps

A l’aube d’un amour naissant

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 04:30


Etre libre

Et sentir pousser mes ailes

Voyage au cœur des étoiles,

En plein ciel.

Etre libre

De provoquer l’éternel

De ne chercher que l’espoir

Qui sommeille,

Au fond de toi

Ne jamais abandonner ;

Au fond de moi

L’espoir reste entier.

Je veux vivre

Chacun de mes rêves à cent à l’heure

Et frémir

De chaque bulle de bonheur

Je veux vivre

Chaque seconde avec passion

Etre libre

De recréer le monde à chaque saison

De modeler le monde à ma façon

 

Etre libre

De voir briller le soleil

Ne plus laisser personne

Nous briser les ailes

Etre libre

De retourner à l’essentiel

Et laisser aux autres

L’artificiel

Au fond de toi

Tout est possible ;

Si tu y cois

Tu seras libre.

 

Moi, je veux vivre

Chacun de mes rêves à cent à l’heure

Et frémir

De chaque bulle de bonheur

Je veux vivre

Chaque seconde avec passion

Etre libre

De recréer le monde à chaque saison

De modeler le monde à ma façon

 

 

Au fond de toi

Tout est possible ;

Si tu y crois

Tu seras libre.

Etre libre

De forcer le destin,

D’être acteur jusqu’au bout

Prendre sa vie en main

Avancer malgré tout

Etre libre

De recréer le monde à chaque saison

De modeler le monde à sa façon

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 04:26

 

Tendres insomnies

Où je pense à toi

Tendres insomnies

Où je perçois ce qu’on ne sera pas

Tant de nuits gâchées

A rêver ce qui n’arrivera jamais

Rêver de ton corps sous mes draps

Et du mien dans tes bras

Et du mien dans tes bras

 

Tendres insomnies

Eternels mirages

Où je m’interdis

De tourner enfin la page

Préférer fermer les yeux

Et se mentir à chaque fois

Y croire juste encore un peu

Et se dire pourquoi pas moi

Pourquoi pas moi

 

Et j’ai veillé tant de nuits

Loin, bien loin des bras de Morphée

Pour des secondes qui s’enfuient

En me laissant que regrets

Des nuits à me faire souffrir

Dans de sombres illusions

A ne pouvoir m’endormir

M’éloignant de ma raison

 

 

 

Mes tendres insomnies,

Utopies de mes émois,

Ne sont que le fruit

De mes sentiments pour toi

Moi j’ai tant rêvé de nous

Sur une plage, dans une chambre…

Même toi et moi, n’importe où,

Puisque nous y étions ensemble

Nous y étions ensemble

 

 

Et si aujourd’hui je sais

Qu’aucun nous n’existera

Je n’arrive à t’oublier

Tout de nous sommeille en moi

J’ai beau y perdre mon temps

J’y passerai toute ma vie

Mais je volerai, si tu m’attends,

Vers d’autres tendres insomnies

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 04:11

Se mettre à pleurer

Sans même savoir pourquoi

Ne plus supporter

Cette douleur qui foudroie

Dans tout ce vacarme

Plier enfin sous le poids

Et rendre les armes

Abandonner le combat

Accepter en silence la souffrance

Qu’on nous inflige en permanence

 

 

Se laisser tomber

A force de désespoir

Doucement sombrer

Au plus profond de nos déboires

A force d’espérer

On finit par ne plus y croire

A force d’espérer

On vit de mensonges illusoires

Vivre le cœur lourd ce manque d’amour

Qui nous poursuit depuis toujours

 

 


Et puis se résigner

Se dire qu’on n’a pas le choix

Face à tant d’adversité

Se voir en jour baisser les bras

Se laisser aller

A accepter n’importe quoi

Plus de force pour oser

Déjouer le sort qui nous abat

Attendre patiemment le beau temps

Les jours meilleurs viendront sûrement

 

 

Se mettre à pleurer

Abandonner le combat

Enfin plier sous le poids

Se laisser tomber

A force de désespoir

A force de ne plus y croire

Ne plus supporter

Doucement sombrer

Et se résigner…

Se  résigner

A cette vie sans espoirs

A cette petite vie dérisoire

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 03:43

Tu es mon seul astre, ma lumière

Celle qui me guide

Pour que je n’ tombe à terre

Tu es ma boussole, tu m’éclaires

Et je virevolte dans ton éphémère

Je te rejoins mon Jupiter

Moi Vénus de rien, je suis ton chemin

Je te viens, ou je me perds

Quand je n’ t’aperçois plus sur mon planisphère

Je manque d’air

 

Tu es mon seul astre, ma lumière

Celle qui plane

Dans mon atmosphère

Tu es mon étoile, tu me libères

Du mercure, du mal qui me lacère

Et je te viens mon Jupiter

Uranus me plaint, Mars désespère

Mais je n’ suis rien, ma lune se terre

Si je ne vis pas dans ton hémisphère

Dans ta lumière

 

Tu es mon seul astre, ma lumière

Celle qui brille

Bien plus que de raison

Tu es le soleil qui m’éclaire

Et qui fait de l’ombre à Pluton

Je te préviens mon Jupiter

Si tu me laisses, je tombe à terre

Neptune sait bien que sans toi je me perds

Dans les méandres de cet univers

Où je manque d’air

 

Où sans toi je manque d’air

 

Repost 0
Published by Lila Maggio - dans Textes
commenter cet article